Prévisions Cisco : La consommation d'internet mobile sera multipliée par 13 d'ici 2017

Selon le service de prévision du trafic de Cisco, les échanges mondiaux de données mobiles vont augmenter de 13 fois au cours des 4 prochaines années, pour atteindre 11,2 exaoctets par mois (pour un taux annuel de 134 exaoctets) d'ici 2017.



Augmentation du trafic cellulaire avec l'essor des smartphones et tablette

L'augmentation constante du trafic mobile est en partie due à la forte croissance continue du nombre de connexions mobiles, qui devraient dépasser la population mondiale en 2017 (Estimation de 7,6 milliards). Sachant qu'un exaoctet est une unité de stockage d'informations égal à un quintillion d'octets.

Le taux de prévision annuelle de 134 exaoctets est équivalent à 134 fois tout le trafic du protocole internet fixe et mobile généré en 2000, ou à 30 trillions d'images (MMS etc...) 10 images quotidiennes par personne sur la terre pendant un an, ou à 3 trillions de vidéos (par exemple, Youtube) soit un clip vidéo tous les jours pour chaque personne sur terre sur un an.

Près de la moitié du trafic cellulaire sera déchargé vers les réseaux fixes ou Wi-Fi d'ici à 2017 (grâce au Femtocells également), la 4G devrait représenter 10% des connexions mobiles d'ici à 2017.

L'augmentation de la charge des données mobiles représente un taux de croissance annuel de 66%. Le trafic supplémentaire ajouté entre 2016 et 2017 est de 3,7 exaoctets par mois, ce qui correspond à 4 fois la taille estimée de l'ensemble de l'internet mobile en 2012 (885 pétaoctets par mois)

Cisco prévoit que pendant la période de 2012 à 2017, le trafic mondial de données mobiles dépasse le trafic mondial de données fixe par un facteur de 3.

L'impact sur les appareils mobiles et connexion est considérable, puisque Cisco annonce que les smartphones, ordinateurs portables et tablettes piloteront 93% du trafic mondial des données mobiles d'ici 2017. Les systèmes GPS, applications médicales, représenteront environ 5%. Tandis ques les appareils basiques compteront pour le reste, soit 2%.



 




Impact sur l'IPV4 et l'IPV6

En 2012, 14% des appareils mobiles/connexions étaient compatibles IPV6. En 2017, ils seront 41% à assumer la compatibilité IPV6.


Délestage du trafic des réseaux mobiles vers les réseaux fixes

Pour répondre à la forte hausse de la demande d'internet mobile (DATA), les opérateurs et prestataires de service sont à la recherche de solution leur permettant d'économiser de l'argent, surtout face à la complexité de l'ajout de sites macrocellulaires. Le Wi-Fi et les réseaux Ethernet Fixes sont la solution.

En 2012, 33% du total du trafic a été déchargé, en 2017, ça sera 46%.



 



Evolution de la croissance mondiale selon les continents

La région Moyen-Orient et l'Afrique devrait avoir le plus haut taux de croissance, voici la liste des rangs attribués en taux de croissance d'ici 2017 (TCAC) :
  • Le Moyen-Orient et de l'Afrique: 77 % (17,3 fois la croissance)
  • Asie-Pacifique: 76 % (16,9 fois la croissance)
  • Amérique latine: 67 % (13,2 fois la croissance)
  • Europe centrale et orientale: 66 % (12,8 fois la croissance)
  • Amérique du Nord: 56 % (9,4 fois la croissance)
  • Europe de l'Ouest: 50 % (7,6 fois la croissance)

Impact des vitesses de connexion au réseau mobile de 2012 à 2017

La connexion haut débit mobile moyenne devrait augmenter de 7 fois entre cette période, les vitesses de connexion sont un facteur clé dans le soutien de la croissance du trafic de données.

(Kbps)

2012

2013

2014

2015

2016

2017

TCAC

Vitesse moyenne de connexion mobile

526

817

1233

1857

2725

3898

49%

Vitesse moyenne de connexion smartphone

2064

2664

3358

4263

5284

6528

26%

 
Source : Cisco GIST




Familiarisation de la 4G et croissance du trafic de données

De nombreux opérateurs mobiles dans le monde commencent à déployer des technologies 4G (notamment la LTE), pour répondre aux besoins exigeants des consommateurs et des entreprises en matières de services sans fil. Sur les marchés matures (comme la France), les opérateurs complétent ou remplacent les systèmes 2G/3G des réseaux existants vers les technologies 4G. La division «Cisco Mobile VNI»  prévoit la croissance et l'impact de la 4G comme suit :
  • En 2012, la 2G prenait en charge 76% des connexions mondiales appareils/GPS mobiles; la 3G 26% et 1% pour la 4G.
  • En 2017, les réseaux 2G soutiendront 33% des connexions mondiales appareils/GPS mobiles, les réseaux 3G 57%, et les réseaux 4G 10%.
  • En 2012, les connexions 4G représentaient 14% (124 pétaoctets / mois) du trafic de données mobiles.
  • En 2017, les connexions 4G compteront pour 45% (5 exaoctets / mois) du trafic de données mobiles.
  • En 2012, la connexion 4G moyenne a généré 2,1 gigaoctets de trafic de données mobile par mois, ce qui est 19 fois les 0.110 giga-octets / mois pour la moyenne des connexions qui ne sont pas 4G.
  • En 2017, le trafic 4G va croître de 40 fois, de 109% TCAC. (taux de croissance annuelle)


 




Ses études se fondent sur les prévisions des analystes indépendants et mobiles dans le monde. Sur cette base, Cisco donnent ses propres estimations, une description de la méthodologie peut être consulté via ce lien (en anglais). Ils nous donnent plus de précisions graphique notamment l'usage par système d'exploitation mobile, où on voit clairement l'augmentation de la consommation pour Android et iOS.



 




Catégorie(s):

.