Réseaux 5G : Neelie Kroes veut une Europe leader mondiale

En marge du MWC2013, Neelie Kroes a annoncé que 50 millions d'euros seront investis pour assurer la mise en place de la technologie 5G à l'horizon 2020. L'objectif de la vice présidente de la Commission Européenne est de ramener l'Europe dans le peloton de tête de l'industrie mondiale de la téléphonie mobile.
 

Europe


Seulement 1 million de connexions 4G/LTE en Europe

Alors que la 4G (LTE) peine à décoller en France, et en Europe, l'union européenne pense déjà au futur de la bande passante mobile avec la 5G. En 2020, les communications mobiles mondiales (GSM/UMTS/LTE) devraient être multipliées par 33 par rapport à 2010, voyez également les prévisions de Cisco. Les smartphones, les tablettes, les appareils innovants exigeront des débits toujours plus importants et il faut améliorer la couverture et le transport des flux de données.

La LTE Advanced (vraie 4G) sera probablement appelée la 4G+, pour ne pas confondre avec la LTE actuellement déployée dans toute l'Europe, où les opérateurs l'assimilent à de la 4G. Les composants en 4G+ ne seront pas disponibles dans nos smartphones avant 2014-2015 et on parle déjà d'inventer la nouvelle technologie 5G.

Il faut savoir qu'il y a actuellement 1 million de connexions 4G/LTE en Europe, contre 278 millions de connexions mobiles au total. La transition risque d'être longue, mais les entreprises et le grand public ont tout à y gagner, en terme de rapidité, performance, meilleure couverture dans la bande de fréquence 800Mhz... On parle de débit qui pourrait atteindre jusqu'à 200 mégabit/s ?

La crise économique ne doit pas être un frein aux investissements des opérateurs mobiles, constructeurs, pour être leader des technologies de demain, avant les autres, il ne suffit pas de suivre d'autres pays.

METIS, 5GNow, iJOIN, TROPIC, Réseautage dématérialisé mobile, COMBO, MOTO et Phylaws, sont certains de ces nouveaux projets de recherche de l'UE qui s'intéressent à l'architecture et aux besoins en fonctionnalités des réseaux 5G/4G+.

L'objectif global du projet METIS est de proposer un nouveau système qui supporte : 

  • Des volumes de données mobiles 1000 fois plus élevés par zone : les opérateurs de réseaux pourraient ainsi servir beaucoup plus d’utilisateurs en même temps ;
  • de 10 à 100 fois plus d’appareils connectés : de nouvelles technologies intelligentes seront inventées pour la connexion avec votre voiture, votre frigo, le contrôle à distance de votre consommation domestique en énergie et en eau ;
  • un débit d’accès moyen par utilisateur de 10 à 100 fois plus important : vous pourrez ainsi regarder des contenus vidéos sophistiqués en déplacement ;
  • des batteries à durée de vie 10 fois plus longue pour des communications de machine à machine à faible consommation : vous disposerez ainsi de plus d’autonomie en voyage et réduirez votre consommation énergétique ;
  • un temps de latence de bout-à-bout divisé par 5 : vous bénéficierez ainsi d’une interaction plus souple avec les applications dévoreuses de bande passante et d’un temps d’attente raccourci.
La commissaire européenne chargée de la société numérique, Neelie Kroes, souhaite saisir l'occasion de la 5G Européenne pour devenir le leader mondial en technologies mobiles, en boostant les investissements dans le privé et le public.

La fibre optique et la 5G seront les technologies les plus puissantes qu'il faudra déployer sur tout le territoire, et pas que dans les zones rentables. Il faut également trouver du spectre appelé «Fréquences en Or» qui permet de mieux couvrir la population : bande 700 et 800Mhz, car les fréquences 4G en 2,6Ghz nécessitent plus d'antennes mobiles.

L'Europe ne manque pas de projets, il faut maintenant que les équipementiers, opérateurs mobiles suivent cette tendance, et remplacent notre H+ 42 mégabit/s actuel, ça passera également par la case porte monnaire pour acquérir un nouveau smartphone 5G/4G+.


Catégorie(s):

.