Les Antennes Wimax Free Mobile sont bi-directionnelles et servent de pont réseau

Nous vous annoncions en avant première, jeudi dernier, l'utilisation des fréquences Wimax de la société IFW (Iliad Free Wimax) dans le cadre du déploiement des antennes 3G Free Mobile et pour la 4G à l'avenir. Nous avons percé le mystère de ses antennes Wimax en boucle locale Radio 3,5Ghz, et nous vous annonçons en exclusivité, ce 05 mars, que le 4ème opérateur français développe bien une solution Wimax dans ses fréquences pour transporter ses données en point à point, voici les éléments que nous avons collecté.

Logo Wimax Logo Free Mobile   Logo IFW


Du faisceau hertzien Free Mobile avec les fréquences Wimax

Basé sur le standard IEEE 802.16, le Wimax (Worldwide Interoperability for Microwave Access) est une technologie peu utilisée en France pour les clients car il n'y pas de terminaux compatibles 3,5Ghz, elle peut transmettre des données à très haut débit par voie hertzienne jusqu'à 1Gigabit/s avec la norme 802.16m datant de 2009. Il suffit simplement d'avoir les fréquences adéquates, et Free Mobile possède un spectre de boucle local radio en 3,5Ghz, plus précisément en 3480 à 3495 Mhz et son duplex 3580 à 3595Mhz. Sa filiale IFW détient la seule licence nationale Wimax en France. Par conclusion, le groupe Iliad détient un spectre de fréquences égal à 2 x 15 mhz.

Chez les opérateurs SFR, Bouygues et Orange, on déploie du faisceau hertzien (FH) bi-directionnelle, en point à point ou point à multipoint, dans les bandes de fréquences entre 10Ghz et 40Ghz la plupart du temps. Ses liaisons hertziennes permettent de mailler le réseau des opérateurs sans déployer de solutions filaires tels que l'agrégation xDSL, la fibre optique, solutions plus coûteuses mais qui apporte de la stabilité, et des débits max importants. Le déploiement de la fibre optique restera une valeur sûre pour construire un réseau costaud avec l'essor de la 4G (LTE), la 4G+ (LTE Advanced) et la 5G après 2020.

Le cas précis étudié révèle qu'une liaison point à point existe entre une antenne Wimax bi-directionnelle (probablement fabriquée par la société Alvarion) qui pointe vers une autre antenne Wimax bi-directionnelle. La station de base est reliée en fibre optique ou agrégation xDSL, le trafic passe par l'antenne Free Mobile cellulaire, mais est aussi dispatché vers l'antenne Wimax bi-directionnelle dans l'un des spectres de fréquence alloué à IFW. Cette dernière émet un faisceau hertzien vers l'autre antenne Wimax bi-directionnelle qui réceptionne les données, et émet des données par la même occasion dans le 2ème spectre de fréquence alloué à IFW. C'est le principe d'envoi et réception bi-directionnelle, parfait pour télécharger ou uploader des vidéos, photos, ou naviguer sur internet. Les antennes cellulaires Free Mobile sont connectées à ce système Wimax pour fournir de la vitesse et des données en HSPA+ (H+ 21 mégabit/s) à ses clients, même si les débits maximum théoriques indiqués sur les offres, ne dépassent pas 14 mégabit/s.

La solution retenue par Free est d'autant plus avantageuse, qu'elle permet de transmettre les informations très rapidement avec des débits importants, un spectre de 15Mhz chacun pourrait typiquement atteindre 1Gigabit/s en débit descendant (téléchargement) et plus de 200 mégabit/s en débit montant (envoi), à plusieurs dizaines de kilomètres.

La solution Wimax est à envisager pour limiter les coûts de l'opérateur (pas de location de spectre auprès de l'ARCEP), un déploiement rapide en point à point à plusieurs dizaines de kilomètres à la ronde vers une station de base reliée en xDSL ou fibre optique, et des équipements moins cher avec la norme 802.11m (eh oui Free aime le Low Cost :) ). 

Etude sur le terrain : nous avons récupéré des captures photos sur 2 emplacements tenus secrets, et avons étudié les azimuts. Il en ressort une redirection parfaite entre un BLR 3Ghz de l'exploitant IFW vers un autre BLR 3Ghz. Le point A est certainement relié en agrégation xDSL ou fibre optique, et amène du débit vers le point B qui lui a une particularité importante sur la stratégie du groupe Iliad avec ses fréquences Wimax en 2012-2013. Ce point B est très loin du Noeud de raccordement abonné (NRA) : plus de 72 db d'atténuation, et n'a pas de liaison optique. Il y a des connexions ADSL à proximité, qui ne dépassent pas les 512kbit/s en Readsl (0,5 mégabit/s), et le NRA dont elles dépendent, bénéficie du dégroupage total ou partiel par FREE.
L'agrégation xDSL serait insuffisant pour fournir du haut débit en UMTS 2100/ UMTS 900, et il faut la compléter par une liaision hertzienne à très haut débit. D'autres opérateurs mobiles sont présents dans le secteur notamment France Telecom en FH, cela prouve que les liaisons xDSL et optiques ne sont pas au rendez vous, et qu'il faut trouver une solution plus adaptée pour les consommateurs. Rappelez vous également du lancement de Free, avec des Freebox modifiées à proximité des Node B (station de base UMTS), le Wimax est une recette miracle pour le déploiement.

L'ANFR a donné son autorisation d'implantation le même jour, courant de l'année 2012 pour les 2 sites en point à point. Sur les photos ci-dessous, vous repérez (entourés en rouge) les équipements Wimax IFW que vous pourrez rencontrer un peu partout en France d'ici 3 ans, en plus des antennes cellulaires (entourées en vert) présentes sur le support quelques mètres en dessous. Le secret caché de Xavier Niel sert à renforcer des liaisons fibrées ou cuivres insuffisantes. Il y a 6km à vol d'oiseau entre les 2 antennes Wimax, une liaison courte pour notre cas. La stratégie d'Iliad/Free serait de ne pas trop s'étendre sur la distance, mais de privilégier les points les plus proches des NRA ou de liaisons optiques afin de créer des ponts réseaux, nous n'avons pas recensé à ce jour de liaisons en point multipoint chez IFW.

Je vous laisse admirer les premières photos exclusives des antennes Wimax bi-directionnelles du groupe Iliad/IFW/FreeMobile, avec en prime les 3 panneaux cellulaires UMTS et LTE Advanced Ready où on aperçoit de profil une Wimax. Notre prochain article abordera les tests de débits à plusieurs moments de la journée, pour étudier la qualité des liens Wimax (même si on connaît déjà la réponse), et surtout le temps de réponse vers un serveur distant (ping en ms).
 

Antenne Wimax bi-directionnelle Point A

IFW antenne Wimax


Antenne Wimax bi-directionnelle Point A

Panneaux Cellulaires et Antenne Wimax


Antenne Wimax bi-directionnelle Point B

Antenne Wimax Bi-directionnelle


Support Pylône Antennes Cellulaires Free Mobile et Antenne Wimax Bi-directionnelle point B

Support Cellulaires et Wimax Free Mobile

 

Catégorie(s):

Tag(s):

.