SIP Free : Bientôt les mobiles français et les appels à l'international?

Cela fait maintenant plusieurs années, que les freenautes ne peuvent pas utiliser leurs identifiants SIP Freephonie pour appeler des mobiles français et des numéros fixes et mobiles étrangers. La raison citée depuis des années, était un problème de fraude massive qui avait touché une poignée d'abonnés, ce qui avait contraint Free à brider l'usage de la ligne SIP. Toutefois, les choses devraient changer dans les prochaines semaines, puisque le coût de la terminaison d'appel va baisser au 1er Juillet 2013.

Logo Free

Xavier Niel a indiqué lors de sa conférence de presse de lancement et encore récemment que les appels et sms ne sont que des octets qui transitent, et que le coût est minime. Alors pourquoi toujours un blocage persistant ?

Nos articles de l'année 2010 et 2011 le soulignent : la fraude entraîne un surcoût de terminaison d'appels et des coûts supplémentaires que l'entreprise Iliad n'est pas encore prête à supporter. Pourtant l'arrivée récente de Free Mobile sur le marché français renforce la situation de Free et nous sommes très étonnés du silence qui règne autour de cette technologie, et des destinations qui pourraient être ajoutées au compte goutte.

Les appels vers fixes et mobiles en France, et fixes de plus de 100 destinations sont bien illimités depuis le ou les téléphones branchés sur le port RJ11 de la Freebox.

Nous sommes dans une période où il est temps pour Free de réagir, en effet, Orange a lancé son application Libon (VoIP), ainsi qu'une option International pour 5€ par mois chez la marque low cost Sosh, permettant d'appeler en illimité vers les fixes et mobiles de 25 destinations. On peut également citer les SMS illimités depuis l'Europe et DOM sauf la France, vers la France et l'Europe.

Si le déblocage d'un numéro court est si simple, pourquoi ne serait il pas si simple de débloquer par préfixe les numéros fixes et mobiles des pays désirés. Les justifications de Free avancées depuis de nombreuses années, ont tenu la route les première années, aujourd'hui elles sont insupportables et n'ont plus lieu d'être avancées.  Le fournisseur d'accès ADSL, Fibre optique et opérateur mobile doit réagir pour garder sa position de trublion, en rendant des services supplémentaires.

Rappelons que SFR propose son service LiberTalk semblable à Freephonie, mais il n'applique aucun bridage au niveau des destinations incluses, elles restent incluses et illimitées comme chez soi via un téléphone branché sur le port RJ11.

De plus, les opérateurs possèdent des solutions de monitoring qui permettent de surveiller l'utilisation des lignes téléphoniques de leurs abonnés. Free pourrait inventer un système qui coupe les appels au bout d'un certain temps de communication, ou qui baisse petit à petit la durée de communication de chaque appel, si l'abonné abuse. C'est d'ailleurs le cas chez certaines destinations, on parlait de coupure de l'appel au bout de 20 ou 40 minutes lorsque les appels illimités vers les mobiles étaient introduits dans la Freebox Revolution, début 2011.

Il y a bien de la mauvaise volonté de la part de Free, puisqu'un appel inter-Free, c'est à dire, d'une ligne Freebox à une ligne Free Mobile, et vice versa, ou de Free Mobile à Free Mobile ne rentrent pas dans le système de la terminaison d'appels. Les appels sont considérés comme des données qui transitent d'un point à un autre sans péage, mis à part le coût des équipements supplémentaires engendré par l'essor du service SIP, si cela venait à se produire.

Après l'option Voyage (Roaming), prochaine étape : le débridage du SIP, et l'arrivée des appels et SMS depuis l'Europe, et aussi les Femtocells ? beaucoup de choses en attente ...



 

.