Enquête Free Youtube : L'UFC Que Choisir saisi à nouveau l'ARCEP

Fin novembre, l'ARCEP avait annoncé le lancement d'une enquête administrative sur le conflit Free/Free Mobile et Google/Youtube afin de comprendre la lenteur de chargement des vidéos en streaming, suite à la saisine de l'UFC Que Choisir. En effet, l'internaute se retrouve piéger depuis de nombreux mois et doit lui même contourner ce problème en utilisant un service VPN ou Proxy : Proxfree.com.

Logo Freebox  Logo Youtube

L'ARCEP avait adressé des questionnaires aux parties responsables du conflit : Free, Google, mais aussi aux opérateurs de transit impliqués dans la problématique de l'interconnexion. La réponse était attendue début 2013, mais le président de l'UFC Que Choisir, Alain Bazot, s'inquiéte du retard, alors que nous sommes en plein mois de mai, et que les problèmes continuent toujours pour les détenteurs de la Freebox.

L'UFC que Choisi a de nouveau saisi l'ARCEP afin de connaître l'état d'avancement du dossier.

Tous les freenautes sont plus ou moins touchés par ce problème qu'il soit en liaison xDSL (ADSL2+, VDSL2) ou en Fibre optique (FTTH). Des améliorations ont été constatées la semaine dernière, mais de très courte durée et uniquement pour une partie des vidéos sur Youtube. Etant donné que Free ne veut pas louer plus de capacité de transit vers Youtube, selon la charge du trafic à un moment donné, il vous est impossible de visualiser une vidéo à moins de passer par un proxy.

Le problème Youtube/Free existe depuis le lancement de Free Mobile approximativement, il semblerait que Free souhaite faire des économies pour amortir plus rapidement d'autres coûts : licence 3G, investissement dans les réseaux mobiles. De plus, Free a stoppé la progression du FTTH depuis de nombreux mois. 

En attendant, le chantage de blocage des publicités continue, et Xavier Niel a annoncé au FinancialTimes à propos des pubs Adsense : "un jour, nous allons couper pour de bon". Le patron de Free souhaite négocier avec Google pour qu'il paie une partie du transit vers Youtube, mais le géant américain semble ne pas céder aux tentatives d'intimidation de la société Iliad (maison mère de Free).

Malgré les problèmes, la majorité des freenautes n'ont pas quitté leur opérateur favori, puisqu'un abonnement Freebox apporte maintenant une réduction de quelques euros sur son forfait mobile (de 2 à 4€), les clients réfléchissent 36 fois avant de partir ...

 

Catégorie(s):

OR_SH_AFFI_WE_CV_PROSP_BAN_468x60_Zanox__Affiliation Sosh 1 _2015