Téléphones volés : la Police, Gendarmerie et Douane ont accès à la base mondiale des IMEI

La fédération française des télécoms (FFT) vient d'annoncer dans un communiqué, la signature d'un protocole d'accès à la base mondiale des téléphones volés en partenariat avec les forces de l'Ordre,. La Gendarmerie Nationale, Police ou encore la Douane française pourront désormais s'y connecter pour accéder à la liste des numéros IMEI des terminaux mobiles bloqués.

FFT Ministère

Cette base répertorie tous les portables déclarés volés, et empêche l'utilisation des réseaux mobiles de n'importe quel opérateur dans le pays où il a été volé. Toutefois, le blocage n'a toujours pas lieu dans les autres pays d'Europe et continents. La base est gérée par l'association mondiale des opérateurs de téléphonie (GSMA). 

Les enquêteurs français pourront dans les prochaines semaines, se connecter en temps réel à la base afin de lutter plus efficacement contre le vol et recel des appareils mobiles sur le territoire et aussi aux frontières.

La FFT collabore depuis 10 ans avec le ministère de l'intérieur pour faciliter les procédures. Le blocage du mobile volé (blacklistage) s'effectue auprès de votre opérateur après dépôt d'une plainte auprès de la Police ou Gendarmerie. Il vous faudra communiquer le numéro IMEI disponible en tapant *#06# depuis le clavier de votre téléphone ou derrière la batterie.

Un site dédié a été mis en place afin de se faire envoyer le numéro IMEI de son mobile sur sa messagerie électronique. Pour y accéder : www.mobilevole-mobilebloque.fr.

Source : Communiqué FFT
 

Tag(s):

.