Free Mobile annonce une couverture 3G à 65% de la population

En marge d'une commission devant le Sénat, Maxime Lombardini, directeur général d'Iliad/Free, a annoncé une couverture 3G estimée à 65% de la population. La société envisage bien de couvrir 75% à l'horizon 2015, comme le prévoit les engagements de la licence de téléphonie mobile.

Le dernier entrant sur le marché du mobile poursuit le déploiement de ses antennes mobiles tranquillement, pour atteindre les objectifs qu'il s'était fixé. A ce stade, il possède un bloc de 2 x 5Mhz dans la bande 2100Mhz (UMTS2100) et 2 x 5Mhz dans la bande 900Mhz (U900). Ces lots de fréquences lui permettent de couvrir à la fois à l'extérieur et à l'intérieur des bâtiments sur une distance de l'ordre de plusieurs kilomètres.

Les débits constatés chez l'opérateur sur son réseau 3G propre sont de l'ordre de 17 mégabit/s maximum en téléchargement et 3,5 mégabit/s en envoi de données avec la technologie HSPA+ ou encore H+ 21 mégabit/s. Depuis la commercialisation des premières offres, Free Mobile essuie de nombreuses critiques à propos de la qualité de service qu'il délivre depuis le réseau Orange. L'opérateur a signé un contrat lui permettant d'utiliser également les antennes 2G/3G d'Orange que la zone soit couverte en réseau propre ou non.

Il faut savoir, par ailleurs, que la couverture 3G officiellement comprise dans les 65%, ne veut pour autant pas dire que vous allez être connecté en permanence sur une antenne Free Mobile. Cela dépendra du nombre de clients connectés à l'instant où vous souhaitez communiquer, et de la force du signal reçu par votre smartphone. Les clients avec un téléphone 2G Only seront toujours connectés sur une antenne Orange quelque soit la zone de couverture car Free n'a pas de licence 2G et préfère louer à l'opérateur historique.

Le réseau Free Mobile couvrirait bien 65% de la population selon les mots du directeur général, mais ce dernier s'abstient de dire la quantité d'utilisateurs utilisant encore le réseau d'Orange dans une zone couverte, faute de place ou manque de densité sur le réseau Free. Dans certaines zones, il faudrait plus d'antennes à Free pour que ses clients se connectent toujours sur son réseau.

Parallèlement, l'opérateur déploie un réseau mobile de quatrième génération (4G) dans la bande 2,6Ghz (spectre de 20Mhz). Les antennes équipées de fibre optique fournissent une bande passante supérieure à 100 mégabit/s, voire même 145 mégabit/s mais sur une courte distance au vue des propriétés intrinsèques de la fréquence. Ce réseau couvre à l'heure actuelle la plupart des grandes villes et vient en complément du réseau 3G de Free et 2G/3G d'Orange.

Le passage de 4 à 3 opérateurs mobiles profiterait sans aucun doute à Free, une possible rétrocession des fréquences et d'une partie des antennes ou pylônes favorisera son déploiement et lui permettra de booster encore plus les débits en 3G/ 4G dans les zones rurales, et surtout à l'intérieur des bâtiments.
 

Catégorie(s):

.