Ericsson et Huawei démarrent la mutualisation dans la zone Bouygues Télécom

EXCLUSIF : Selon nos informations, les équipementiers retenus pour la mutualisation du réseau SFR Bouygues Télécom ont lancé la livraison des premiers sites Ran Sharing. Huawei et Ericsson vont se partager le travail dans la zone mutualisée par Bouygues Télécom pour une mise en service courant du mois de Juin.

La mutualisation entre les deux opérateurs aura bien lieu avec des activations en Juin si tout se passe bien, pour le bonheur des consommateurs. C'est la zone mutualisée par Bouygues Télécom qui est concernée en premier lieu, SFR devrait suivre un peu plus tard durant le second semestre de l'année.

Historiquement, Huawei s'occupe de la région Bretagne, Centre-Alpes et Ile de France. Les parties vont débuter la mutualisation de 6 premiers sites en Bretagne situés à :
  • 56580 CREDIN, Kervegan et Porzo d'en Bas
  • 56580 BREHAN, La Jeannette
  • 56120 PLEUGRIFFET, Lande du Moulin à vent
  • 56490 GUILLIERS, Lande du Moulin à vent
  • 56490 MENEAC, Rue Saint Armel (La clôture)
 

Du côté de la région Méditerranée, Ericsson s'occupe des opérations de mutualisation, il a prévu l'installation des 3 premiers sites autour de Montpellier. Nous n'avons pas encore d'informations précises sur la position exacte de chaque site. Il est prévu ensuite une vingtaine de livraisons supplémentaires sur la région Mediterranée toujours durant le mois de Juin, et une vague importante en septembre.

Pour les deux régions, il s'agit dans un premier temps de sites appartenant à SFR où Bouygues Télécom ne possédait pas d'antennes mobiles, l'opérateur vise donc une extension de couverture 2G, 3G et 4G avec les fréquences 800 et 900Mhz et dans certains cas l'ajout de sa propre fréquence 2100Mhz. Côté SFR, les sites étaient déjà opérationnels en 2G/3G 900Mhz, les utilisateurs SFR bénéficieront de la 4G 800Mhz en plus du moins, chaque opérateur doit déclarer les fréquences qu'ils souhaitent utiliser auprès de l'agence nationale des fréquences.

Au passage, l'opérateur réhaussera au maximum les antennes sur le pylône afin de couvrir le plus loin possible. Les azimuts des panneaux cellulaires de l'ancien opérateur présent sur le pylône restent inchangés, il n'y aura donc aucun impact négatif pour les clients SFR déjà couverts par l'ancienne installation. Les premières déclarations proviennent de Bouygues Télécom pour la zone mutualisable qu'il gère, il est tout à fait compréhensible de ne pas voir apparaître les fréquences de SFR en même temps, puisque les opérateurs restent indépendants en matière stratégique et commerciale.

Selon les premières déclarations, la connectivité est assurée par un faisceau hertzien, les premiers sites étant situés en zone rurale. Les anciens équipements seront démontés et il est prévu une réutilisation pour chaque opérateur sur leurs zones respectives dans certains cas.

[MAJ 26/05/2015 17H36] : La direction réseau de Bouygues Télécom vient de nous confirmer la présence de plusieurs zones pilotes pour le projet de mutualisation avec SFR, dont les sites de la Bretagne ci-dessus correspondent à l'une d'entre elles.
 

Catégorie(s):

.